lundi 2 janvier 2006

Adieu, phénomène de Geneviève Dormann

« Voici l’histoire d’un amour. Dans le langage populaire, le mot phénomène désigne aussi l’être rare, exceptionnel, objet et cause d’une passion à durée variable. Plus elle est brève, plus le phénomène laisse après soi une trace éblouissante. Il devient inoubliable.
Autrement dit, la mort est à l’amour ce que le vinaigre est au cornichon : un conservateur efficace contre les outrages du temps. »
Geneviève Dormann

Ce livre est un bijou. J’ai eu beaucoup de plaisir à le lire. Beaucoup de plaisir à déambuler au fil des pages dans les rues parisiennes, le quartier latin, le boulevard St Michel, le cimetière de Montparnasse et surtout le jardin du Luxembourg, le Luco pour les intimes…

Adieu phénomène, c’est l’histoire d’une vie, d’un amour enfantin qui perdure et grandit au fil des mots et des événements. Un amour qu’on ne vit qu’une fois dans une vie, et qui reste dans la peau, dans le corps, le cœur. Des amitiés d’adolescence qui conditionnent une vie. Une mère déchu mal aimée, un père écrivain vénérée, une nounou plus tendre et plus aimante qu’un mère, une héroïne attachante : Valentine.

1 commentaire:

patricia17 a dit…

Bonjour! Nous pourrions tous nous reconnaître à travers ces pages.