lundi 21 mai 2007

Je vais bien, ne t'en fais pas


Non je n'allais pas bien après avoir vu ce film. Il y a de ces films qui te prennent et qui ne te lâchent plus des heures durant. Celui-là en fait partie. On n’en ressort pas indemne.
Un drame familial à priori banal. Un père quelconque, une mère poignante, une fille qui vit mal la disparition de son jumeau. Le film prend au fil du temps une tournure profonde, à couper le souffle.
Le jeu des acteurs est magnifique. 5 césars amplement mérités.

La chute est époustouflante. La chanson du film superbement interprétée par Simon buret, le chanteur du groupe Aaron.

A voir sans aucune hésitation ! Mon seul regret c’est de ne pas avoir lu le livre avant...

mardi 1 mai 2007

Lignes de failles, Nancy Huston

"Une fois, je me suis caché dans leur cave au fond d’une énorme boîte en carton et quand mes cousins sont descendus je les ai entendus m’appeler - « Randall ! Randall ! » - mais ma cachette était tellement bonne qu’ils ne mont pas trouvé et pour finir ils ont renoncé et sont sortis jouer au frisbee dans le jardin et m’oublient complètement. Pendant ce temps j’étais encore dans la boîte, j’attendais j’attendais et quand je suis sorti enfin j’étais frigorifié et ankylosé et, en me voyant, mes cousins n’ont même pas dit « ou étais-tu ? on t’a cherché partout ! ». J’étais blessé de ne pas leur avoir manqué et je me suis dit que la mort devait être comme ça : la vie continue tranquillement sans toi. " Randall, 6 ans